Vivatech 2019 : les temps forts pour Skilltroc


Vivatech Paris 2019

La 4e édition de VivaTech s’achève, et de ce que l'on a pu ressentir, la transformation digitale a considérablement élargi le game ! Si Vivatech était la Mecque des geeks et des investisseurs au démarrage, dorénavant tout le monde peut trouver un intérêt à visiter ce salon, tant les intérêts du digital sont omniscients. VivaTech s'est imposé en peu de temps comme le grand RDV annuel qui fait se rencontrer le monde de la technologie et celui des affaires. Un événement unique au monde qui commence même à rattraper les autres grands rendez-vous internationaux comme le CES, le Web Summit, SXSW ou le Mobile World Congress. Ce qui fait la particularité de cet évènement, c’est sa capacité à réunir les géants du numérique (GAFAM, BATH…), les grands acteurs de l’économie (La Poste, LVMH, EDF, Orange, BNP, Accor, SNCF, TF1, Sodexo, Thales, Valeo, Vinci…), les startups (presque 13.000 cette année) et les politiques (Emmanuel Macron, Justin Trudeau, Margrethe Vestager…) autour d’enjeux technologiques (5G, IA…) et sociétaux (diversité, impact, environnement,…). Au final, plus de 120.000 participants sont venus prendre le pouls de cette économie numérique en plein boom.


Nous nous étions promis de visiter Vivatech en 2019, et ce fut en effet le cas. Mais qui aurait pu nous dire que nous y serions, en tant que membres du #ClubGenStartuppeuse invitées par BNP Paribas et Widoobiz...


Coup double !


Pascale Girard sur le plateau TV de Widoobiz/ Le Garage

Il y quelques semaines nous recevions un mail de notre marraine, Viviane de Beaufort. Viviane, épaulée par Asma Fendri, qui dirige avec un dynamisme incroyable le Club Génération #Startuppeuse, un réseau ESSEC & Wirate, qui regroupe des femmes entrepreneuses qui cherchent à faire bouger les lignes, en ayant un impact positif sur la société (#Techforgood). Cela fait plus d'un an que nous avons rejoint ce réseau, très solidaire, qui met le partage de connaissances et l'entraide au coeur de son action. Dans cet Email, Viviane nous annonçait avec enthousiasme que Skilltroc faisait partie des 3 startups retenues parmi plus de 40, pour participer et venir pitcher à la conférence Le LAB BNP Paribas "Projets à Impact : quand les femmes entrepreneuses disruptent notre monde !"


À la même période, sur le groupe French Startupers Network (FSN) que nous suivons activement sur Facebook, Rémy Bigot de Widoobiz lançait cette invitation ! Un échange bienveillant et chaleureux plus tard, nous étions en lice pour participer à un plateau Live retransmis en direct sur Facebook, pour discuter des synergies Startups & Grands groupes !



#WomenInTech, où en sommes-nous ?


Une étude menée par la Commission européenne (Women innovators and entrepreneurship) a montré clairement trois types d'obstacles que rencontrent les femmes qui veulent innover en entrepreneuriat :


- Obstacles contextuels : les choix de formation, les stéréotypes sur les femmes à propos de la science et de l'innovation.

- Obstacles économiques du fait que le secteur de l'innovation requiert un investissement substantiel et que les femmes sont considérées comme moins crédibles financièrement que les hommes.

- Obstacles structurels : manque d'accès à des réseaux techniques, scientifiques et commerciaux, manque de connaissances de modèles d'entrepreneuriat.



Lauréates du Prix BizzOFéminin 2019

Ces obstacles, Pascale et moi les avons trouvés sur notre chemin. Si en 4 ans, nous avons réussi à en contourner certains, d'autres ont la dent dure, notamment les obstacles liés aux enjeux financiers et à la levée de fonds. Alors, comment réussir quand on cumule le fait d'être des femmes, d'être entrepreneuses et de chercher à impacter positivement la société ?

C'était là tout le sujet de la conférence "Projets à Impact : quand les femmes entrepreneuses disruptent notre monde !" organisée par Béatrice des Brosses et présentée par Véronique Forge-Karibian de businessofeminin.com

Pour en parler :

Des regards et des expériences croisés qui prouvent que la motivation, la pugnacité et la capacité à trouver des solutions en continu sont fondamentales, tout comme pouvoir bénéficier de la force des réseaux de pairs.

Au micro, à gauche • Viviane de Beaufort, Professeure à ESSEC Business School et fondatrice du programme et du Club féminin Génération #Startupeuse • Dorothée Julliand, responsable du WAI à BNP Paribas • Pascale Girard, fondatrice de Skilltroc • Elodie Morgan, co-fondatrice de Spotlight • Aude Camus, fondatrice de Nu • Dipty Chander, fondatrice d'E-MMA • Veronique Forges de Business O féminin

Dipty Chander, celle qui nous inspire !


Vivatech, c'est l'occasion de respirer un peu le futur et surtout de se laisser inspirer par les gens derrière les technologies et les grandes idées. Nous avons fait la connaissance de Dipty Chander qui s'est vu remettre le prix O'Féminin pour E-mma Epitech, association qui tente de combler l'écart de compétences (et de visibilité) entre hommes et femmes dans les métiers techniques du numérique.


Relever le défi de la Transformation des compétences


Autre sujet, autre regard : celui de Jean-Marie Marx, Haut-commissaire aux compétences et à l'inclusion par l'emploi au Ministère du Travail, qui intervenait sur le stand ManPowerGroup sur le défi que constitue la transformation des compétences. Derrière ce défi se cache celui de transformer en profondeur et digitaliser les modalités de la formation, pour la rendre plus agile face à l'obsolescence des compétences et donc soutenir le besoin continu de nouveaux savoirs.


L'humanisme à l'ère des machines


"Qu’est-ce qui déterminera un homme en 2050 ? Si nous sommes vidés de notre mémoire, de nos connaissances, de nos capacités d’apprendre, ce n’est pas seulement la plasticité de notre cerveau qui meurt, c’est nous-mêmes qui disparaissons. Au XXIe siècle, il faudra se battre pour préserver la culture, retrouver l’art de la conversation et l’éloquence, vivre dans la présence sans cesse évoquée des grandes œuvres humaines et des grands créateurs. Nous devrons cultiver aussi avec soin nos relations sociales, préserver des moments de convivialité et de contacts réels dont mille outils nous détourneront. C’est à ce prix que nous resterons non seulement des citoyens éclairés, mais surtout des êtres humains.

L’enjeu du siècle qui commence n’est ni la technologie ni le développement économique. Il est de réinventer la place de l’homme dans le monde. Face à l’omniprésente automatisation et au pouvoir démiurgique conféré par la technologie, nous allons devoir concevoir un art de vivre original. Il sera fondé sur une conception renouvelée de ce qu’être humain veut dire."


Cet extrait du Manifeste pour un second humanisme signé Olivier Babeau pour l'Institut Sapien donne bien le ton des enjeux qui pèsent sur notre humanité. Lors de la conférence qu'il tenait sur le stand ManpowerGroup France, il énonçait comment garder intacte notre humanité devriendra de plus un plus un choix, face à l'économie de l'addiction, face aux technologies qui monopolisent de plus en plus notre temps et notre attention, face à l'IA qui va guider (contrôler ?) nos choix et nos décisions.

Les relations Startup & grands groupes : David & Goliath ?

Widoobiz, média spécialiste des startups réalisait pendant les 3 jours des émissions en direct et en plateau, retransmis en live sur Facebook et LinkedIn. Pascale intervenait pour Skilltroc sur un sujet passionnant : les relations Startups x Grands groupes avec :

Retrouvez son intervention complète dans cette vidéo ! (avec un final assez inattendu !)



Et vous ? Comment s'est passé votre Vivatech ?




A PROPOS DE SKILLTROC
SUIVEZ-NOUS
  • Twitter Icône sociale
  • LinkedIn Social Icône
NEWSLETTER
Logo Club Gen Startuppeuse.jpg

Skilltroc, un projet à impact soutenu et accompagné par le #ClubGENStartuppeuse, incubateur numérique et in situ

 de l’ESSEC dédié aux #WomenInTechForGood

Logo Skilltroc