Interview d'André Dan : comment booster nos Digital Soft Skills

Mis à jour : mars 5

André Dan est expert international, speaker et coach dans le domaine des soft skills. Il nous a fait le plaisir de nous éclairer sur une notion qu'il a modélisée : Les Digital Soft Skills. Retour sur une interview passionnante sur une compétence d'aujourd'hui à encore mieux maîtriser demain !


Quelles sont-elles ces Digital Soft Skills ?

André Dan : "Les soft skills, ce sont les capacités à communiquer, à être avec les autres, à travailler avec les autres, à avoir une attitude ouverte et constructive, en opposition aux hard skills qui relèvent des compétences techniques. Donc, les soft skills se doivent d'être développées ! Et dans notre monde, c'est de plus en plus un différenciateur, pour les gens qui savent les exprimer.

J'ai, en effet, créé un nouveau concept : les Digital Soft Skills, basé sur mon expérience d'expert dans les soft skills, dans la communication et dans le digital.

J'ai constaté, tout simplement qu'il y avait aujourd'hui une fusion qui s'est opérée entre les soft skills et la communication sur les réseaux sociaux. Je considère qu'il y a une fusion car il n'y a plus différence entre les deux. Donc aujourd'hui, si je pousse ce concept nouveau de Digital Soft Skills, c'est qu'il y a une exigence de cohérence entre les deux."



Comment évoluent les soft skills et le digital ?

André Dan : "Les soft skills sont révolutionnées par le digital. On ne peut plus s'exprimer aujourd'hui, comme si la vidéo n'était pas là, comme si le support quand on fait des formations ou des conférences n'existait pas. Quand j'utilise des slides PowerPoint : c'est du digital ! Et ça doit être dans ces cas-là, le support, justement, de la communication.

Le plus dur, c'est qu'il faut une cohérence absolue -et c'est vraiment un challenge- entre le contenu du message que je veux faire passer, et la capacité à le faire passer, aussi bien en communication orale et qu'en communication écrite. Dans les deux cas les soft skills sont majeures pour que notre communication digitale soit la plus efficace possible."


Mais selon vous, toutes les générations, X, Y, Z sont concernées ?

André Dan : "Oh oui ! Et c'est ce que je constate, car j'enseigne dans beaucoup d'écoles. J'ai des étudiants entre 22 et 60 ans. Evidemment, les personnes les plus âgées, pour simplifier, ont a priori plus de mal avec le digital. Mais ce que je constate clairement, c'est que, de leur côté, les plus jeunes -à l'aise avec  l'aspect technique (hard skill)-, ont plus avec de mal avec l'intelligence professionnelle de l'utilisation de ces outils. En résumé, avec des soft skills professionnelles.

Et donc quelque part, il y a ce double challenge qui consiste à faire comprendre que les soft skills sont majeures, évidemment, quand on est en face à face, et aussi avec les outils digitaux qui sont principalement à l'écrit."


Si vous avez quelques conseils à donner pour muscler ces Digital Soft Skills, quels seraient-ils ?

André Dan : "Ecoutez, je vous propose 5 conseils !

Les trois premiers sont basés sur une méthodologie que j'ai développée et qui s'appelle

la Méthodologie A.D.N !


  • 1er conseil : Le A, comme ANALYSER

Analyser : ce travail doit être fait par chacun d'entre nous, par chaque organisation, au moins une fois par an. Analyser qui je suis, aujourd'hui dans ma vie professionnelle, qu'est-ce que je veux, quel est mon réseau, quelle est la force de mes liens avec ce réseau.


  • 2ème conseil : D comme DECIDER

Trop de gens partent tête baissée en n'étant pas assez structurés. Quelles sont les décisions que je prends pour faire évoluer ma carrière, pour faire évoluer mes compétences ? Selon ces décisions-là, je vais, par exemple, arrêtez de participer à tel ou tel réseau ou club, formel ou informel, et m'inscrire à d'autres réseaux.

Donc, suivant mes choix, je dois décider, selon ma conscience, ce que je veux faire aujourd'hui dans ma vie professionnelle, c'est notre sujet, et ainsi avoir la bonne stratégie pour mettre en oeuvre ces décisions-là.


  • 3ème conseil : N comme NETWORKER

Il faut aller vers les gens qui nous intéressent en leur disant : "vous m'intéressez !" Potentiellement, certains vous diront "oui, mais vous vous ne m'intéressez pas, je ne veux pas perdre de temps avec vous !" Nous devons investir sur les gens qui acceptent de se mettre en réseau avec nous, et ils accepteront plus volontier, dès lors qu'on leur présentes les choses de façon constructive. Bien s'entourer permettra de réaliser nos objectifs. Et networker se fait, évidemment, en réel ou en ligne, comme sur Linkedin ou Twitter, où j'interviens beaucoup.


  • 4ème conseil : Jouer le jeu de la COMMUNICATION MULTI-DIMENSIONNELLE

Démontrer ouvertement, à l'oral, à l'écrit, en communication directe, en communication en ligne, que j'ai de la valeur.


  • 5ème conseil : Devenir un KNOWLEDGE NETWORKER

Et je dirais même plus : devenir un Knowledge Networker ouvert et constructif. Et là, il y vraiment des efforts à faire ! Les Digital Soft Skills sont à notre disposition pour acquérir la connaissance, être capable de transmettre, de partager cette connaissance avec les autres.

Pour moi, le knowledge networker, c'est le sens même du XXIème siècle !"


Comment les entreprises doivent-elles aider les équipes à grandir avec ces Digital Soft Skills ?

André Dan : "Je crois fondamentalement aux formations tout au long de la vie. Donc, première réponse à cette question : FOR-MA-TION.

Et nous savons, aujourd'hui d'ailleurs, que les formations sont multiples, avec le Blended Learning, avec la capacité à être en face à face et être en ligne. Je regarde de plus en plus, les modèles de micro-formations qui me paraissent très pertinentes, dans ces moments où nous sommes tous dépassés au niveau du temps.


Après l'aspect formation, pour aider les gens à acquérir de nouvelles compétences, ce sont les Digital Soft Skills qui doivent être travaillées -en plus des hard skills-, pour bien faire son métier.

Je pense qu'il faut que l'organisation (entreprise, association, institution) valorise la pratique de cela. Il faut que des managers aussi, d'ailleurs, se fassent former.

Trop souvent j'ai des managers qui forment leurs équipes mais qui ne se forment pas eux-mêmes. Erreur stratégique ! Les autres grandissent et pas eux ! C'est terrible !

Donc, il faut que l'entreprise valorise les pratiques. Les bonnes pratiques doivent être partagées par les gens de l'organisation, de l'entreprise afin de grandir ensemble !


Et enfin, grâce à ces Digital Soft Skills, c'est une nouvelle culture de l'entreprise qui va se développer. Et c'est génial ! parce que cela permet d'intégrer les changements d'outils, de méthodes qui sont sur le marché, plus facilement. Et ainsi chacun pourra accéder à ces nouvelles Digital Soft skills, se les approprier pour mieux réaliser sa mission,  -c'est ça qui m'intéresse- et ainsi apporter de la valeur à l'organisation. Tout va alors changer ! L'organisation, l'entreprise va changer avec son temps, en adaptant sa façon de travailler, avec ses employés, avec ses clients, avec son éco-système, et les Digital Soft Skills sont capitales pour cela !"


➡️ Retrouvez André Dan, notre expert dans les Digital Soft Skills et le Networking 2.0, sur son site et également sur LinkedIn et Twitter.


A PROPOS DE SKILLTROC
SUIVEZ-NOUS
  • Twitter Icône sociale
  • LinkedIn Social Icône
NEWSLETTER
Logo Club Gen Startuppeuse.jpg

Skilltroc, un projet à impact soutenu et accompagné par le #ClubGENStartuppeuse, incubateur numérique et in situ

 de l’ESSEC dédié aux #WomenInTechForGood

Logo Skilltroc